Sickboy

Né en 1980

Vit et travaille à Bristol (GB)

Télécharger la biographie

biographie

Sickboy fait partie des premiers artistes à émerger de la fameuse scène graffiti de Bristol.
Ses œuvres, souvent humoristiques — à l’humour grinçant, parfois insaisissable — lui ont permis d’acquérir une reconnaissance certaine sur la scène street art et graffiti britannique.

 

Il est en effet l’un des premiers artistes d’Outre-Manche à remplacer le tag par un logo.

Son temple jaune aux contours rouges, régulièrement accompagné de son slogan « Save The Youth », se retrouve désormais peint à la bombe sur les murs et les poubelles à roulettes du monde entier.

 

Années après années, Sickboy a construit un vaste univers, tant sur le plan esthétique que plastique. Cette créativité liée à cette singularité le place aujourd’hui parmi les artistes leaders de la scène street art anglaise. Sa première exposition personnelle à Londres en 2008 (« Stay Free », East London) durant laquelle il installe un cœur en cage devant le musée de la Tate Modern, a rapidement attiré l’attention du public, des collectionneurs et des galeries sur son travail d’atelier.

 

Les œuvres de rues et d’atelier de Sickboy ont été publiées dans bon nombre de publications dédiées au graffiti et à son histoire, son travail se retrouve également dans des films et des documentaires, le plus remarqué — grâce notamment à une nomination aux Oscar — étant celui de Banksy « Exit Through The Gift Shop » (« Faites le mur » en français).

Sickboy Temple.jpg