Né en 1979

Vit et travaille à Bâle (CH)

Télécharger la biographie

Télécharger le CV

Né en 1979

Vit et travaille à Bâle (CH)

Télécharger la biographie

Télécharger le CV

Adrian Falkner

Né en 1979

Vit et travaille à Bâle (CH)

Télécharger la biographie

Télécharger le CV

biographie

Adrian Falkner est entré dans la peinture grâce au graffiti, au milieu des années 90. Ce mode d'expression lui a d'abord permis de satisfaire son besoin d'adrénaline puis il l'a, année après année, conduit à expérimenter la peinture sur toile. D'abord très liées à ses graffitis, les œuvres sur toile d'Adrian Falkner, alors connu sous le nom de Smash137, ont peu à peu acquis leur caractère propre.

Avec le temps, Adrian Falkner est devenu une référence dans le monde de l'art urbain grâce à sa pratique unique de l'abstraction à la bombe de peinture. Aujourd'hui les œuvres d'Adrian Falkner sont complètement détachées du graffiti. Il ne les compose plus en prenant pour structures les lettres qui forment son pseudonyme. Ce virage vers la peinture contemporaine plus "classique", il l'a amorcé avec sa première exposition à la Galerie LE FEUVRE & ROZE (ex-Galerie Le Feuvre) : Graffiti Painter, en 2014. En 2016, il se sépare de son pseudonyme pour n'utiliser que son identité civile, ce qui correspond mieux à la nouvelle direction que prend sa peinture. Avec Thinking Hand, Adrian Falkner cesse de préconcevoir ses œuvres et d'en maîtriser totalement le processus de création. La précision est remplacée par la spontanéité, le maître mot est le lâcher prise, pour voir jusqu'où sa main peut le mener.

Paradoxalement, c'est ce besoin d'évolution conscient et mûrement réfléchi qui l'a conduit à choisir de moins penser et de se lancer dans cette voie expressionniste en se laissant guider par sa main - non son inconscient. Car, pour reprendre une idée de Pallasmaa, la main emmagasine au fil du temps une expérience qui lui est propre, détachée de l'expérience accumulée, consciemment ou non, par notre esprit. En fonction de ce que nous avons touché, utilisé, des matériaux, des outils, des températures, des textures, nos mains ont gardé "en mémoire" des choses qui ensuite peuvent s'exprimer presque automatiquement. La main n'est finalement pas simplement un outil ; elle est un outil à qui l'on peut demander de réaliser des choses de manière autonome. Il suffit pour cela de croire qu'elle peut penser.

Jonathan Roze

© 2018 Le Feuvre & Roze

Website & Design Clémentine Tantet

Newsletter :

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon